Suivez-nous
Bulletin monumental 181-2
(2023)


Bulletin monumental 181-2 (2023)

Numéro varia
L’ouvrage est disponible auprès de votre librairie avec les références suivantes :
Bulletin monumental, t. 181-2
ISBN : 978-2-36919-201-5
Prix de vente en librairie : 20 €


Acheter

Sommaire du Bulletin monumental 181-2

 

Articles

  • Faste et dévotion à la cour de Bourgogne : la chapelle de Louis de Gruuthuse à Bruges (vers 1472), par Ingrid Geelen
  • Architecture et décor "français" dans la tapisserie de la Cène, d'après Léonard de Vinci, par Évelyne Thomas
  • Le sauvetage de la tenture de l'Apocalypse d'Angers au XIXe siècle d'après les archives du chanoine Joubert, par Maxine Geneste

Mélanges

  • Jean Cox, un sculpteur anversois actif dans la France de Louis XIV, par Geneviève Brec-Bautier


Lire les résumés analytiques

La double chapelle gothique de Louis de Gruuthuse dans l’église Notre-Dame de Bruges, datée des alentours de 1472 et peu connue, a fait l’objet de recherches approfondies lors de la récente rénovation du musée de Gruuthuse. Elle constitue le plus intime des oratoires de ce grand bibliophile et diplomate, personnalité polyvalente à la cour de Bourgogne. Sa construction et sa décoration, ses sources d’inspiration et ses artistes sont analysés en détail, en particulier la remarquable décoration de la chapelle supérieure qui consiste en une combinaison unique en son genre de décors en relief dorés sur feuille d’étain et de papier rehaussé de peinture. La chapelle illustre le statut de riche mécène et de pieux politicien de Louis Gruuthuse. Son iconographie est orchestrée autour du thème central du Saint-Sacrement. En face de son mausolée soigneusement planifié près du maître-autel, Louis lia visuellement et mentalement sa mémoire à la vénération solennelle du Saint-Sacrement. En s’arrogeant ce privilège exceptionnel de disposer de cette dévotion à portée de main depuis sa propre résidence, il surpassa tous ses contemporains.

Mots-clés : architecture gothique flamboyante, Bruges, Louis de Gruuthuse, décors appliqués, 1472, dévotion privée, dévotion eucharistique.

La tapisserie de la Cène, tissée d’après la peinture murale à la détrempe de Léonard de Vinci et conservée dans les musées du Vatican, laisse subsister de nombreuses interrogations, notamment sur la date précise à laquelle elle a été réalisée et sur l’identité de l’auteur des cartons. Mais l’analyse du cadre orné et de l’arrière-plan architecturé éclaire d’un jour nouveau le contexte de la création de l’œuvre et permet d’affiner sa datation. En effet, l’arrière-plan ne représente pas une architecture réelle, antique ou italienne, mais plutôt l’idée que l’on se fait alors de l’architecture antique ou italienne en France. Le cartonnier n’avait pas nécessairement une connaissance directe de l’Italie, mais s’est inspiré de ce qu’il avait pu voir en France. Pour l’architecture feinte comme pour le cadre décoré, il a repris des motifs connus et taillés dans les chantiers français vers 1510-1515, ou bien s’est inspiré de gravures pour quelques détails particuliers. L’étude minutieuse de l’ornement de la tapisserie permet en outre de resserrer la période durant laquelle l’œuvre a pu être réalisée, jusqu’alors admise comme se situant entre 1515 et 1524.

Mots-clés : tapisserie, Léonard de Vinci, ornement, architecture, Cène, Renaissance.

À partir de 1848, le custode de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers, Louis-François Joubert (1799-1873), redécouvre la tenture de l’Apocalypse dans un état de conservation alarmant. Jusqu’à sa mort, l’homme d’église s’est consacré à la restauration de cet exceptionnel ensemble textile avec l’aide de la fabrique de la cathédrale, de savants mais aussi de l’État. Ses écrits, précieusement conservés aux archives diocésaines d’Angers, renseignent sur les interventions menées sur les tapisseries, en plus de contribuer à l’histoire de la restauration au XIXe siècle. Ils témoignent de l’intérêt nouveau porté à l’art médiéval à la fin de la monarchie de Juillet et de la construction de la notion de monument historique. La compréhension des interventions effectuées par le chanoine Joubert et son entourage sur la tenture de l’Apocalypse est primordiale pour appréhender au mieux la conservation actuelle de cet objet d’art unique au monde.

 Mots-clés : tapisserie, Apocalypse, Anjou, restauration, archives, monuments historiques, XIXe siècle, Louis-François Joubert.

Rubriques : Actualités, Chronique et Bibliographie

Actualités

Cher. Ainay-le-Vieil. Étude du secteur nord-est de l'enceinte du château (Camille Collomb)

Eure-et-Loire. Chartres. Cathédrale Notre-Dame : restauration du bras sud ; premières observations sur les tirants en bois des voûtes (Camille Collomb, avec la coll. de Fabienne Audebrand et Irène Jourd'heuil) 

Lot. Soulomès. D'un commandeur l'autre : apport de l'héraldique dans l'histoire de l'église hospitalière et de ses décors peints (Emmanuel Moureau)

Chronique

Architecture civile. XIe-XIVe siècle. Angleterre, France. Grandes salles palatiales : à propos du hall et de Westminster (Pierre Garrigou Grandchamp). — Nîmes (Gard) : apports pluridisciplinaires au service de l’architecture civile (Anne-Laure Napoleone)

Iconographie. Une figure oubliée d’un épisode biblique : l’architriclin (David H. Sick, trad. Jean Lelaidier)

Sculpture XIIe - XVIIe siècle. Circulation des artistes et des matériaux. L’utilisation du « marbre » de Purbeck en Normandie au Moyen Âge (Katrin Brockhaus). — La sculpture de la fin du Moyen Âge et de la renaissance en Haute-Marne : vingt ans de recherches et de publications (Geneviève Bresc-Bautier)

Maîtres-verriers. Pratiques et techniques. Angleterre, Allemagne. XIXe siècle. Des maîtres-verriers et de leurs pratiques dans l’Angleterre du début du xixe siècle (Isabelle Lecocq). — Transmission des savoirs : Ulrich Daniel Metzger et la recette de la sanguine attribuée à Hans Jakob Güder (Karine Boulanger)

Conservation et création aux XIXe et XXe siècles. Un ecclésiastique archéologue en Alsace (Françoise Hamon). — Redécouverte d’une personnalité oubliée entre Saint-Pétersbourg et la France (Françoise Hamon)


Bibliographie

Historien de l’art. Laura de Fuccia et Eva Renzulli (éd.), André Chastel et l’Italie, 1947-1990, Lettres choisies et annotées (Claudia Cieri Via)

Architecte. Alexia Lebeurre et Claire Ollagnier (dir.), François-Joseph Bélanger, artiste architecte (1744-1818) (Jacques Moulin)

Urbanisme. Federico Cantini, Fabio Fabiani, Maria Letizia Gualandi et Claudia Rizzitelli (dir.), Le case di Pisa. Edilizia privata tra Età romana e Medioevo (Pierre Garrigou Grandchamp). — Julien Foltran, Vivre en ville près d’une abbaye. Les pays d’Aude du VIIIe au XVIe siècle. Alet, Caunes, Lagrasse (Pierre Garrigou Grandchamp). — Chris King, Houses and Society in Norwich, 1350-1660. Urban Buildings in the Age of Transition (Pierre Garrigou Grandchamp). — Yann lignereux et Hélène rousteau-chambon (dir.), Nantes révolutionnaire. Ruptures et continuités (1770-1830) [Marie-Luce Pujalte-Fraysse]

Architecture civile et religieuse. Dany Sandron, Sous les pavés, les caves ! Une clef pour l’histoire des arts et de l’architecture au Moyen Âge (Jean Mesqui). — Jean-Marie Allard, Hospitaliers et Templiers dans la Creuse (Pierre Garrigou Grandchamp)

Castellologie. Denis Hayot, L’architecture fortifiée capétienne au XIIIe siècle. Un paradigme à l’échelle du royaume (Jean Mesqui)

Vitrail. Michel Hérold (dir.), Les vitraux du midi de la France. Région Occitanie, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (Isabelle Lecocq). — Karine Boulanger, avec la collaboration d’Élisabeth Pillet, Les vitraux de Poitou-Charentes et d’Aquitaine (Isabelle Lecocq)

Sculpture et polychromie. Guillaume Fonkenell (dir.), Le renouveau de la Passion : la sculpture religieuse entre Paris et Chartres autour de 1540 (Béatrice de Chancel-Bardelot). — Markus Schlicht, Aurélie Mounier, Maud Mulliez, avec la collaboration de Pascal Mora et Romain Pacanowski, Les Couleurs des albâtres anglais. Polychromie, production et perception médiévales (Laurence Pauliac)

Trésors d’églises. Judith Kagan et Marie-Anne Sire (dir.), Trésors. Trésors des cathédrales (Michele Tomasi)

Manuscrits enluminés. Marina Bernasconi Reusser, Christoph Flüeler et Brigitte Roux (dir.), Trésors enluminés de Suisse. Manuscrits sacrés et profanes (Christian Heck)

Iconographie. Christine Beier, Tim Juckes, Assaf Pinkus (éd.), How do Images Work ? Strategies of Visual Communication in Medieval Art (Christian Heck)

Dessins. Bénédicte Gady (dir.), Le dessin sans réserve. Collection du musée des Arts décoratifs ; Pauline Chougnet et Jean-Philippe Garric, La ligne et l’ombre. Dessins d’architectes (XVIe-XIXe siècle) [Nicolas Moucheront]

Les dernières actualités de la SFA